7 Dépendants de l'adjectif, de l'adverbe

7.1 Dépendants de l'adjectif

7.1.1 Sujet profond d'un adjectif

Quelle que soit la fonction d'un adjectif, il exprime une propriété s'appliquant à un nom ou un pronom, ce qui est marqué par une dépendance profonde de l'adjectif vers ce nom ou pronom. Cette dépendance est appelée "sujet" par analogie avec le sujet du verbe, notamment quand ce dernier est au participe passé, et elle est notée suj (voir corpus).

Dans les exemples suivants, l'adjectif a différentes fonctions mais toujours un sujet profond.

  1. des nouvelles réjouissantes
  1. Il semble bizarre
  1. Très médiatiques, on les entend partout

7.1.2 Compléments requis et adjoints d'un adjectif

Les compléments de l'adjectif sont catégorisés de la même façon que ceux du verbe en complément requis par l'adjectif ou compléments adjoints. Dans le premier cas, les dépendances sont étiquetées ats (cf corpus), a_obj (cf. corpus), de_obj (cf. corpus) ou p_obj.o (cf. corpus). Dans le second cas, les dépendances sont étiquetées mod (cf corpus). Celles-ci comprennent aussi les dépendances d'un adjectif vers un adverbe considéré comme modifieur.

  1. Content de lui, il retourna à ses fourneaux
  1. un médecin disponible dans la soirée

7.2 Dépendants de l'adverbe

7.2.1 Distinction argument / ajout pour les dépendants prépositionnels

Les compléments de l'adverbe sont catégorisés de la même façon que ceux du verbe en complément requis par l'adverbe ou compléments adjoints. Dans le premier cas, les dépendances sont étiquetées a_obj, de_obj ou p_obj.o. Dans le second cas, les dépendances sont étiquetées mod.

En surface, les dépendances ont alors comme gouverneur l'adverbe lui-même et comme dépendant la préposition. En syntaxe profonde, les choses restent en l'état, sauf dans le cas des prépositions à ou de, qui sont effacées, les dépendances étant alors transférées sur la tête du syntagme suivant la préposition.

  1. Malheureusement pour lui, il pleut
  2. Conformément à la décision, il est licencié
Les adverbes peuvent être modifiés par d'autres adverbes, ce qui s'exprime par des dépendances de type mod.
  1. Il viendra très bientôt

7.2.2 Adverbes de quantité

Certains quantifieurs (beaucoup, plus, moins...) peuvent être analysés comme des pronoms, quand ils sont employés seuls (Beaucoup sont venus, peu sont repartis), ou quand ils sont modifiés par un complément prépositionnel en de. Attention on distingue deux constructions syntaxiques différentes :

  • Si le complément nominal introduit par de est déterminé (beaucoup de MES amis), le quantifieur (beaucoup) est analysé comme un pronom, il est la tête de l'ensemble (le pronom et le complément introduit par de réfèrent à deux entités différentes). Le groupe prépositionnel en de est traité de manière régulière (le de est court-circuité ) (172).
  • Si le nom n'est pas déterminé (beaucoup de personnes), on considère l'adverbe comme jouant le rôle d'un déterminant (avec le de). Il n'y a alors qu'une seule entité de référence et la tête du syntagme complet est le nom (173) voir également Section 5.1 sur les déterminants).
  1. Beaucoup de mes amis ne sont pas venus
  2. Beaucoup d'amis sont venus

7.2.3 Adverbes comparatifs

Le cas plus/moins/davantage... de N est traité comme l'exemple (173) supra (voir également Section 5.1).

Les autres emplois des adverbes comparatifs plus, moins, davantage, autant ... sont traités Section 14.